Perspectives

Répercussions des élections de mi-mandat sur l’Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC)

L'achèvement des négociations visant à réviser l’ALENA a permis de stabiliser quelque peu la situation commerciale nord-américaine. Or, l’approbation des accords commerciaux par le Congrès n’est jamais gagnée d’avance. Qui plus est, le contrôle de la Chambre des représentants par les démocrates ajoute à l’incertitude : Le Congrès approuvera-t-il l’AEUMC l’année prochaine? Ce dernier servira-t-il de monnaie d’échange dans d’autres batailles législatives? L’administration Trump pourrait également avoir recours à des acrobaties politiques pour faire approuver l’AEUMC, par exemple en menaçant de simplement retirer les États-Unis de l’ALENA.

De façon plus générale, nous pouvons nous attendre à ce que le Congrès surveille de plus près le pouvoir exécutif sur des questions ayant trait aux échanges commerciaux, particulièrement par l’intermédiaire du Committee of Ways and Means de la Chambre. Il reste à voir, toutefois, si cette situation se traduira par un recours accru de la présidence à des mesures commerciales unilatérales telles que l’imposition, en vertu de l’article 232, de droits de douane sur l’acier et l’aluminium canadiens, que l’administration a également menacé d’appliquer aux automobiles, d’autant plus que les républicains ont renforcé leur mainmise sur le Sénat.

Connexe Contacts & Expertise