Large truck driving on road

Sur le radar : Perspectives juridiques relatives aux véhicules autonomes

POINTS DE VUE

Véhicules autonomes : prévisions pour 2021

En 2021, les véhicules autonomes (VA) devraient se démocratiser en Amérique du Nord, notamment pour ce qui touche les applications suivantes : transports en commun (dans le cadre de projets pilotes), taxis autonomes, convois automatisés de camions et livraisons par drone. Toutefois, comme le déploiement à grande échelle et l’évolution rapide du secteur des VA nécessitent la mise en place de cadres réglementaires par les gouvernements, la pandémie devrait ralentir les choses. Dans cet article, nous présentons les principales tendances qui devraient marquer le secteur des VA cette année.

Infographic the sensor

Point névralgique du secteur : les regroupements 

En mai 2020, Amnon Shashua, directeur général de la société du groupe Intel Mobileye, prévoyait un « déferlement de regroupements » dans le secteur, et il avait raison : une vague de fusions continue de viser les entreprises axées sur les VA. L’année 2020 a ainsi été ponctuée de plusieurs regroupements marquants, parmi lesquels l’acquisition de Zoox par Amazon et celle de l’Advanced Technology Group par Aurora Innovation.

Cette tendance devrait perdurer en 2021, alors que se maintiennent les pressions à l’égard du déploiement à grande échelle des VA, qui deviennent plus complexes techniquement, plus chers et davantage interconnectés avec les composants et systèmes d’autres VA. Selon certains initiés, l’écosystème de la détection et de la localisation par la lumière (LIDAR) pourrait notamment connaître d’importants bouleversements cette année.

Il peut être intéressant, à des fins de comparaison, de se pencher sur la dernière grande vague de regroupements au début du XXe siècle, alors que l’industrie automobile nord-américaine en était à ses balbutiements : quelque 80 constructeurs s’étaient progressivement regroupés pour former en 1929 les « trois grands » (Big Three). L’année 2021 devrait nous indiquer si le secteur des VA empruntera un chemin similaire.

Point névralgique des VA à passagers : leur déploiement 

Malgré les importantes perturbations causées la pandémie de COVID-19 dans plusieurs secteurs, la volonté d’aller de l’avant avec d’ambitieux déploiements et projets pilotes axés sur les VA à passagers ne semble pas faiblir ‒ au contraire.

Dans le secteur des transports en commun, citons par exemple l’entente conclue par la Toronto Transit Commission et Metrolinx avec Local Motors et sa société mère LM Industries. Dans le cadre de son plan tactique sur les véhicules autonomes, la Ville de Toronto entend lancer en 2021 des navettes autonomes lors d’un projet pilote de 6 à 12 mois. Des projets pilotes similaires ont actuellement cours dans le monde entier et devraient se multiplier cette année.

Dans le secteur du transport privé, on s’attend à une augmentation des projets pilotes et services de taxi autonomes accessibles au public. En octobre 2020, Waymo a annoncé l’offre au public d’un service de taxi sans conducteur à Phoenix, en Arizona; les premiers acteurs du secteur à adopter cette technologie et à y investir surveilleront de près les projets pilotes et services afin de déterminer si ce mode de déploiement et de commercialisation s’avère rentable et attrayant aux yeux du grand public.

La COVID-19 a également mis au jour un nouvel enjeu fondamental pour les décideurs politiques et le grand public dans le domaine du transport de voyageurs : la biosécurité. Des tendances qui se développent actuellement en marge des réseaux de transport en commun traditionnels pourraient alimenter la discussion et favoriser le perfectionnement et le déploiement de systèmes de transport collectif autonomes.

Point névralgique des VA sans passager : le camionnage et la livraison par VA/drone

Le camionnage a toujours fait partie des principales applications des VA; cette tendance devrait se confirmer en 2021. Des projets pilotes de convois de camions ont actuellement cours dans le monde entier; d’ailleurs, des projets pilotes plus ambitieux de convois plus autonomes pourraient voir le jour. De plus, compte tenu de l’avancée de la 5G, des améliorations apportées aux technologies des VA et de l’évolution des politiques dans des pays et régions clés, le déploiement de camions munis d’une technologie SAE de niveau plus élevé et de convois de camions automatisés pourrait devenir une réalité cette année.

Comme mentionné précédemment, la COVID-19 a révélé l’importance du concept de biosécurité, non seulement pour ce qui touche le transport de voyageurs, mais également les services de livraison, ce qui a accéléré la mise au point et la popularisation des drones et des véhicules autonomes aux fins de livraison. La Federal Aviation Administration américaine a déjà autorisé les grandes organisations à lancer et à exploiter des drones aux fins de livraison aux États-Unis. Le secteur de la livraison par drone devrait connaître une évolution importante et continue en 2021, alors que les questions de biosécurité et le volume accru de livraisons à domicile alimentent la demande quant à ce type de services.

De façon similaire, il faut s’attendre à ce que ces mêmes besoins favorisent le déploiement de « robots de livraison » autonomes qui emprunteront les voies et trottoirs publics existants. Les répercussions que continue d’avoir la pandémie de COVID-19, y compris les confinements prolongés dans de nombreux pays (qui se traduisent par des rues désertes ou bien moins fréquentées qu’en temps normal) et le besoin de trouver des solutions innovantes en matière de livraison à domicile afin de garantir la biosécurité, pourraient encourager le recours à des robots de livraison.

Point névralgique : en route vers une réglementation

Comme nous l’avons indiqué précédemment, l’année que l’on vient d’entamer ne devrait pas être de tout repos dans le secteur des VA : des progrès devraient être enregistrés au chapitre des taxis, des navettes, du camionnage et de la livraison par drone. Il se pourrait qu’en 2021, les véhicules autonomes commencent à interagir pour la première fois de façon régulière avec le public en Amérique du Nord. Pour encadrer et réglementer le rôle de plus en plus important des VA et leur déploiement, le secteur a besoin de l’intervention gouvernementale. Bien que la COVID-19 accentue la demande en VA, elle pourrait bien accaparer les décideurs politiques à d’autres égards plus pressants. Nous ne manquerons pas de surveiller de près l’évolution des politiques publiques et privées ainsi que les projets de règlement dans les pays et régions clés au cours de l’année.

Principaux contacts

Table des matières